22 octobre 2012

Passage à vide intersidéral

Chaque année, c’est la même chose et chaque année, c’est extrêmement pénible. Il existe une période plus ou moins longue, quelques semaines après la rentrée US, où je n’aime rien. Mes séries m’ennuient, même les valeurs sûres. Les storylines me paraissent d’une platitude exaspérante et même mes personnages préférés arrêtent de me faire vibrer. Je ne sais pas si ça vous arrive. Si je savais que c’était fréquent, j’aurais presque envie d’appeler ça la déprime du sériphile.     J’ai souvent essayé de trouver l’origine de... [Lire la suite]