08 octobre 2012

Y a pas le feu au Michigan, mais presque.

Ce billet est garanti sans spoilers Ce que je reprochais principalement aux pilotes de The Mob Doctor et Revolution, c’était le traitement des personnages. Je n’avais ressenti aucune once d’intérêt pour aucun d’entre eux. Alors, attention, je ne demande pas des personnages ultra complexes et passionnants dès le pilote d’une série, c’est tout bonnement impossible à réaliser. Mais il y a quand même un stade intermédiaire entre le néant et le génie, ça s’appelle le potentiel. Et ça, c’est quelque chose que les créateurs de séries... [Lire la suite]